Merci de changer de métier

Merci de changer de métier

Célia Izoard

Language: French

Published: Jun 15, 2020

Ss-titre: Lettres aux humains qui robotisent le monde

Description:

Éditeur :

" Les véhicules autonomes sont-ils compatibles avec la lutte contre le changement climatique ? Qui veut des robots-compagnons pour s’occuper des personnes âgées ? L’usine automatisée est-elle le rêve des employés, ou celui des chefs d’entreprise ?

Interpeller directement des chercheurs, ingénieurs et startuppers sur les implications politiques de leur activité, tel est l’objet de ce livre, composé de lettres ouvertes rédigées dans un style piquant, qui mêle la satire et l’analyse. Celia Izoard ouvre ici un dialogue avec les concepteurs des nouvelles technologies pour les interroger sur le sens de leur travail et analyser l’impact social et écologique des grands projets industriels de la décennie, dans un monde en proie à la crise climatique et à l’exploitation au travail. Elle les enjoint à « changer de métier », à l’instar d’Olivier Lefebvre, salarié d’une start-up de véhicules autonomes qui raconte à la fin de l’ouvrage son chemin vers la démission.

Au travers de ces trois lettres ouvertes, Celia Izoard invite les non-spécialistes à s’emparer des enjeux sociaux de la recherche scientifique et de l’innovation, véritable point aveugle de la démocratie. "

 

SOMMAIRE

Lettre aux ingénieurs du véhicule autonome

- « Je vous écris parce que c’est de nos vies à tous qu’il s’agit »

Lettre à Philippe Souères, directeur de recherche en robotique au Laas-CNRS

- « Un chercheur peut se révolter contre le monde qu’il produit »

Lettre à Jean-Paul Laumond, directeur de recherche enrobotique au Laas-CNR

- « Vous ne travaillez pas pour la société, vous travaillez pour des sociétés »

Lettre de Norbert Wiener à Walter Reuther, président du principal syndicat américain de l’automobile, 1949

- « Je ne veux en aucun cas contribuer à liquider les droits des travailleurs »

Entretien avec Olivier Lefebvre, ancien doctorant du Laas-CNRS et ingénieur en robotique démissionnaire

- « Pourquoi je change de métier »